La grossesse est un moment important dans la vie d’une femme. Elle est source de nombreuses interrogations. Le corps se transforme et il n’est pas toujours évident d’appréhender ces transformations. La poitrine va gonfler et prendre du volume tout au long de ces neuf mois. C’est pourquoi beaucoup de femmes s’interrogent sur l’opportunité de procéder à une augmentation mammaire avant d’avoir été enceinte. Il s’agit d’une décision personnelle que chaque femme concernée doit prendre en ayant toutes les informations nécessaires.

Peut-on poser des implants mammaires avant une grossesse ?

Prothèses mammaires et grossesse ne sont pas deux expressions incompatibles. Il est tout à fait possible de poursuivre en grossesse normale en ayant des implants mammaires. Cela ne va, en aucun cas, impacter sur le déroulement de la grossesse.

Par contre, il faut savoir que la poitrine se modifie lors d’une grossesse. Il est donc conseillé de reporter l’opération si une grossesse est envisagée dans un futur proche. Cela s’explique par le fait que les cicatrices liées à l’augmentation mammaire seront encore récentes et qu’il est préférable d’éviter qu’elles ne soient soumises à des étirements. De plus, la forme définitive de la poitrine après une opération ne s’acquière que dans les mois qui suivent.

Enfin, il est tout à fait possible d’allaiter tout en ayant des implants mammaires. Cela fera d’ailleurs l’objet d’un prochain article.

Après la grossesse, quel délai attendre pour une augmentation mammaire ?

Lors de la grossesse, la poitrine va augmenter de volume. Une fois l’accouchement passé, elle va continuer à se modifier selon que la maman allaitera ou non. Dans de nombreux cas, les femmes trouveront leur poitrine abimée, tombante à la suite de leur grossesse. C’est souvent un élément déclencheur pour certaines patientes qui vont alors s’orienter vers la chirurgie esthétique.

Afin que l’augmentation mammaire soit un succès, il est préférable d’attendre un certain délai entre la fin de la grossesse (ou la fin de l’allaitement si la patiente a choisi d’allaiter) avant de procéder à l’opération et, surtout, aux choix des prothèses mammaires. En effet, il faut attendre que la poitrine reprenne son aspect normal pour pouvoir choisir les implants qui conviendront le mieux ainsi que le volume le mieux adapté. On considère qu’un délai de six mois est raisonnable. A ce moment-là, la poitrine a repris la forme définitive qu’elle aura après la grossesse. Il est donc plus aisé de choisir les prothèses et d’envisager quelle sera la future silhouette de la patiente.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à aborder ces questions avec votre chirurgien. Il saura trouver les réponses adaptées à votre cas.