Pour que les résultats d’une rhinoplastie soient satisfaisants, il est parfois nécessaire d’associer cette intervention avec une autre opération de chirurgie esthétique : la génioplastie. Il s’agit d’une chirurgie du menton. Dans certains cas, il faudra également intervenir sur les pommettes et sur le front. Généralement, ces opérations complémentaires sont décidées lors du rendez-vous qui précède une rhinoplastie. Lors de la simulation informatique des résultats de la chirurgie du nez, il apparaîtra que les résultats attendus par le patient ne pourront pas être obtenus en l’absence d’interventions sur d’autres zones du visage.

Profiloplastie : qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, la profiloplastie est une intervention de chirurgie esthétique visant à corriger le profil du patient. Le visage est marqué par une certaine dépendance entre les différentes zones qui le compose. Ce type d’opération vise à rétablir une harmonie au sein du visage et ainsi corriger les défauts esthétiques dont se plaint le patient. Celui-ci n’en a pas toujours conscience. Généralement, il est concentré sur un défaut, généralement son nez et ne s’aperçoit pas que la perception qu’il a de celui-ci dépend également de son menton, de son front ou de ses pommettes.

La profiloplastie associe le plus souvent rhinoplastie et génioplastie. La chirurgie du menton consiste soit en une progénie lorsque le menton est trop projeté vers l’avant, soit en une rétrogénie lorsqu’il est fuyant. Dans le premier cas, le chirurgien esthétique procédera à une découpe osseuse. Dans le second, le praticien posera un implant ou effectuera une greffe.

6-1

Les cas pour lesquels ce type d’opération est indiqué

La profiloplastie est conseillée lorsque la seule rhinoplastie ne permettra pas de redonner au visage l’harmonie escomptée par le patient. Par exemple, malgré l’intervention, le nez pourra toujours être perçu comme trop long si le menton est fuyant. Il faut rétablir une certaine symétrie entre ces deux parties du visage pour que la taille du nez soit satisfaisante. Le cas inverse est également vrai. Un nez semblera toujours trop court malgré une rhinoplastie si le menton est trop projeté vers l’avant. Une rétrogénie est alors conseillée pour équilibrer le visage.