Le choix des prothèses mammaires dépend de la morphologie de la patiente et de ses attentes quant au résultat final. Il a lieu lors de la consultation avec le chirurgien esthétique. Ce dernier va conseiller la patiente et l’informer sur les avantages et les inconvénients des différents modèles afin qu’elle puisse choisir en toute confiance la forme de ses futurs implants mammaires. Il existe trois critères, en plus du volume, à prendre en compte pour le choix d’une prothèse dans le cadre d’une augmentation mammaire : le contenu de la prothèse mammaire, sa forme et sa texture.

Le contenu des implants mammaires

Aujourd’hui, les prothèses mammaires sont généralement remplies avec du gel de silicone. Pendant plusieurs années, c’était le sérum physiologique qui prédominait en matière de chirurgie esthétique.

Du sérum physiologique

Le sérum physiologique a été utilisé lorsque les implants mammaires en silicone étaient interdits. Le sérum était injecté dans la prothèse, une fois celle-ci installée, à l’aide d’une petite valve. IL avait comme inconvénient de donner un aspect liquide au sein et de laisser entrevoir certains plis sur les seins. Par contre, en cas de rupture, il avait l’avantage d’être assimilé par le corps.

Du gel de silicone

Le gel de silicone donne un aspect plus naturel à la nouvelle poitrine. Les implants mammaires de dernière génération contiennent deux gels différents : un plus ferme sur le devant de la poitrine afin d’éviter une éventuelle ptôse, un second plus mou à l’arrière. En cas de rupture de l’implant de dernière génération, le gel silicone ne s’écoule pas. Il reste en place.

La forme des prothèses

On dénombre trois formes de prothèses mammaires : rondes, anatomiques ou plates.

Des prothèses plates

On parle également de prothèses en forme de galettes. Elles sont larges et plates. Elles sont généralement préconisées pour les femmes qui se font refaire les seins après une grossesse et qui veulent combler le vide qui s’est installé sur la partie haute du sein.

Des prothèses rondes

Les prothèses rondes permettent d’accentuer le décolleté et sont préconisées pour les patientes désirant avoir une poitrine assez volumineuse.

Des prothèses anatomiques

Les prothèses anatomiques sont en forme de poire ou de gouttes. Elles donnent un résultat très naturel : le bas du sein est plus bombé que le dessus. Elles sont conseillées pour les patientes ayant une petite poitrine à l’origine et pour celles voulant un résultat le plus naturel possible.

La texture des implants

La texture des implants est également importante, notamment pour leur maintien.

Lisse

C’est l’enveloppe qui était la plus utilisée à l’origine. Mais elle est de plus en plus délaissée au profit des prothèses texturées.

Texturée

Le fait que l’enveloppe soit texturée va permettre une meilleure adhérence des tissus mammaires au niveau de l’implant, ce qui empêchera ce dernier de se retourner.

Enfin, il est important de savoir que, quel que soit le type d’implant mammaire choisi, la patiente pourra effectuer toutes les activités qu’elle le souhaite, une fois un certain délai écoulé. Elle pourra également passer une mammographie de façon tout à fait normale dans le cadre de la prévention du cancer du sein, comme toutes les femmes qui ne sont pas porteuses de prothèses mammaires.