Le vieillissement de la peau du visage et du cou, les rides, la perte de fermeté sont naturels. Tout le monde est concerné mais à un degré plus ou moins important selon les personnes. Tout comme la chute des cheveux, nous ne sommes pas égaux devant le relâchement cutané visage. L’hérédité joue un rôle : pour certaines personnes, la production de fibres élastiques va stopper dès 20 ans alors que pour d’autres, ce processus va continuer jusqu’à 40 ans. Mais d’autres facteurs entrent en jeu et notamment l’hygiène de vie. Pour corriger et limiter les effets de cette perte d’élasticité, il existe différents moyens selon le stade du relâchement cutané du visage. Les solutions peuvent être l’utilisation de crème anti-rides, de soins anti-âge ou de compléments alimentaires. La médecine et la chirurgie esthétique (injections, d’acide hyaluronique, mini-lift, lifting cervico-facial), peuvent être un traitement lorsque ces solutions ne suffisent plus.

Relâchement cutané visage : un phénomène naturel

Le vieillissement de la peau se traduit par une perte de son élasticité. Cela est dû aux années qui passent. Il va être accéléré par l’action des radicaux libres. Ceux-ci sont produits lors de l’oxydation des cellules. Ils provoquent l’apparition des ridules et des rides sur le visage et également du relâchement de la peau qui perd de sa fermeté.

Facteurs aggravants

L’alimentation est le premier facteur à prendre en compte. Les produits alimentaires avec des additifs et des agents de conservation sont à éviter. Ils favorisent les radicaux libres. Il faut privilégier les aliments riches en antioxydants comme les légumes et les fruits. Plus généralement, il convient de manger des produits frais et non des plats industriels.

Consommer trop d’alcool a également des effets sur la production de radicaux libres et le vieillissement rapide de la peau du visage et du cou.

En plus de son action sur le corps, le tabac a aussi des effets sur l’élasticité du derme et est à l’origine du relâchement cutané du visage.

Le soin avec lequel les personnes s’occupent de leur peau intervient également. Il est essentiel de se démaquiller tous les jours. Il faut hydrater la peau du visage matin et soir avec des soins adaptés. L’eau du robinet peut favoriser sa déshydratation et son vieillissement. Un lait nettoyant ou une lotion sont des produits moins agressifs pour la peau du visage.

L’environnement intervient sur le vieillissement cutané du visage. La pollution va stimuler l’oxydation des cellules pour éliminer les actifs toxiques. Les conditions climatiques jouent un rôle : en cas d’exposition au soleil ou au contraire à un temps froid, il faut protéger sa peau pour éviter la perte de son élasticité et l’apparition de rides et de taches brunes.

Enfin, la ménopause provoque une modification des hormones qui accélère la déshydratation de la peau et donc le relâchement cutané du visage.