La perte des cheveux concerne aussi bien les femmes que les hommes. Si elle devient trop importante et visible, il est possible d’envisager une microgreffe de cheveux. Parmi les différentes techniques qui existent, la technique HST de transplantation des cheveux avec cellules souches offre des résultats très naturels que ce soit au niveau de la zone donneuse que de la zone receveuse. Les personnes atteintes d’alopécie peuvent se demander pourquoi perd-on ses cheveux. La réponse varie selon chacun des cas : il existe de multiples facteurs pouvant expliquer la chute des cheveux.

Pourquoi perd-on ses cheveux : les principales raisons

Les principales causes de la perte des cheveux sont les suivantes :

  • l’hérédité : on parle alors d’alopécie androgénétique. C’est la raison majoritaire chez les hommes et les femmes;
  • les hormones : le taux des hormones varient tout au long de la vie. Chez une femme, plusieurs situations peuvent engendrer une variation du taux d’hormones qui provoquera une chute de cheveux plus ou moins importante : l’arrêt d’un traitement contraceptif, un accouchement, la ménopause… ;
  • le stress : là encore, ce sont les hormones qui sont en jeu et, plus précisément, la variation de leur taux ;
  • une maladie du cuir chevelu : la pelade est une maladie auto-immune, qui apparaît soudainement et dont les causes ne sont pas encore très bien connues. L’apparition d’une ou plusieurs plaques ondes sur lesquelles il n’y a plus de cheveu doit alerter ;
  • la chimiothérapie : bien que tous les traitements de chimiothérapie n’aient pas comme effets secondaires de faire tomber les cheveux, cela reste tout de même une cause de perte de cheveux pour certains patients selon le protocole qui leur aura été prescrit ;
  • les chocs émotionnels : certaines personnes réagissent à un violent choc émotionnel (décès d’un proche, agression, accident…) en perdant leur cheveux. La perte apparaît généralement plusieurs semaines ou mois après la survenue du choc;
  • les carences alimentaires : la multiplication de régimes mal adaptés, une alimentation pas assez riche en fer, une mauvaise hygiène alimentaire peuvent entraîner des carences à l’origine de la chute des cheveux.

Le cycle de vie d’un cheveu

Il est tout à fait normal qu’un cheveu tombe. Il obéit à un cycle de vie. Le problème provient soit de sa non-repousse, soit de la chute trop massive de cheveux. Le cycle de vie d’un cheveu suit 4 phases :

  • l’anagène : c’est la phase de croissance qui dure en moyenne 3 ans (cela varie selon le sexe de l’individu, son taux hormonal, ses gênes…). Sa racine ou son bulbe remplit le follicule pileux et produits de la fibre capillaire : le cheveu grandit ;
  • la catagène : c’est la phase de dégradation du cheveu qui dure entre deux et trois semaines. La racine va commencer à se rétracter et va cesser de produire de la fibre capillaire :
  • la télogène : c’est la phase de repos. Le cheveu ne pousse plus mais reste sur le cuir chevelu le temps que la racine du cheveu qui va le remplacer le déloge. Cela dure en général 3 mois ;
  • la chute.

Une nouvelle anagène a ensuite lieu avec le cheveu remplaçant qui va suivre le même cycle.