La consultation en médecine et chirurgie plastique & esthétique

Pourquoi la consultation du chirurgien est-elle irremplaçable ?

Le patient vient consulter pour exprimer un désir, une apparence espérée. Il est donc en désaccord avec son apparence, il conteste son reflet.

Cette situation peut générer un état de tension psychologique car le patient réfute un défaut physique plus ou moins objectif. Ce défaut n’est pas toujours observé avec la même acuité par l’entourage, l’apparence n’est donc pas objective. Nous avons une perception subjective par rapport à la réalité, en témoigne notre désaccord face à une photo qui ne nous expose pas sous notre meilleur jour.

Ces tensions psychologiques influencent l’estime de soi avec parfois une profonde mésestime de soi.

C’est aussi dans ce domaine que la chirurgie esthétique est thérapeutique. Non seulement, elle valorise l’esthétique de la personne mais de plus elle reconstruit son identité.

Le médecin est un homme de l’art, possesseur de compétences scientifiques et de maîtrises techniques qui lui permettent d’établir un diagnostic. Il est en situation d’activité et en capacité d’écoute.

La consultation est un moment d’échange propice à la relation entre le médecin et le patient. Elle fait appel à l’expertise et l’expérience du médecin pour orienter avec acuité le choix le plus opportun pour le patient. Ce choix ne peut se construire que si une relation de confiance est établie entre le médecin et son patient.

Pour se faire, il est indispensable que le patient puisse exprimer ses attentes, ses souhaits, mais aussi ses craintes, ses peurs, ses angoisses, ses complexes et leur genèse. En résumé, le médecin doit connaître l’histoire de son patient.

Dans le livre « Philosophie de la chirurgie esthétique – Une chirurgie nommée DESIRS», coécrit avec Jean-François Mattéi, nous avons établi une méthode de consultation développée sous l’acronyme DESIRS.

  • D pour Demande, Défaut.
  • E pour Émotion : émotion générée par le défaut.
  • S pour Situation clinique : l’expertise du médecin.
  • I pour Imaginaire : parce qu’il y a toujours une partie d’imaginaire dans nos attentes, nos désirs.
  • R pour réflexion : temps nécessaire à une prise de décision pour le patient.
  • S pour Solution qui ouvre la porte à la Satisfaction.