Bien qu’avec la technique HST, la greffe de cheveux soit plus naturelle et précise, il s’agit toujours d’un traitement médical qui n’est pas anodin. La séance est assez longue à cause du travail de précision requis. De plus, elle va avoir des impacts sur l’image que le patient a de lui et qu’il transmet aux autres. C’est pourquoi un entretien préliminaire doit avoir lieu avec le médecin esthétique. Durant celui-ci, des questions comme l’attente du patient, ses antécédents en matière de greffe de cheveux, les spécificités ou non de sa calvitie seront abordées. C’est surtout l’occasion pour le patient de connaître le praticien et de lui poser toutes les questions qu’il se pose afin qu’il aborde la séance de greffe de cheveux le plus sereinement possible.

La séance de greffe de cheveux avec cellules souches

Le prélèvement des cellules souches

Avant toute chose, des photos du patient vont être prises. Elles seront insérées dans son dossier et ne seront pas utilisées sans son autorisation. Elles permettront d’avoir une vision du travail effectué et de pouvoir constater la réussite du traitement.

La zone donneuse (généralement l’arrière de la tête) va ensuite être délimitée et rasée avant d’être anesthésié par un procédé spécialement conçu pour cette technique de greffe de cheveux. Il est indolore et permet une anesthésie limitée à la superficie du crâne.

Les greffons sont ensuite prélevés. Cette étape est assez longue car elle demande beaucoup de précisions. Plusieurs heures doivent être prévues selon l’étendue de la calvitie.

Une fois toutes les cellules souches extraites, la zone donneuse est désinfectée.

L’implantation des greffons

A son tour, la zone receveuse va être délimitée et anesthésiée par le même procédé que la zone donneuse. Une fois que celle-ci aura fait son effet, de petits trous vont être perforés. Ils sont destinés à recueillir les greffons. Une fois tous les orifices créés, l’ensemble du cuir chevelu va être lavé. Ce n’est qu’après que les cellules souches vont être implantées une à une.

Une fois la transplantation effectuée, de nouvelles photos sont prises pour compléter le dossier du patient.

Les suites de la séance de transplantation

La durée de convalescence est de l’ordre de deux jours. Le patient peut rapidement conduire et sortir. En effet, l’anesthésie est assez légère et l’absence de cicatrices n’impacte pas sa vie sociale. Pour un résultat optimal, il devra suivre les soins prescrits pas son médecin esthétique et suivre ses conseils pour l’entretien de ses cheveux.

En 2 jours, la zone donneuse sera cicatrisée et en 5 à 7 jours pour la zone receveuse. Au bout de 9 mois, les cheveux transplantés auront repris une croissance capillaire normale.