Une des questions récurrentes des patientes est le lien qui pourrait exister entre le cancer du sein et la pose d’implants mammaires. Contrairement à une idée reçue, une augmentation mammaire ne favorise pas l’apparition d’un cancer. D’ailleurs, les dernières déclarations du Ministère de la Santé vont dans ce sens. Mais il est tout à fait normal de s’interroger. Nous allons donc essayer de répondre aux interrogations que peuvent provoquer les prothèses mammaires par rapport au cancer. Enfin, il ne faut pas non plus oublier le rôle curatif que la reconstruction mammaire joue après une mastectomie.

Augmentation mammaire et cancer du sein : les réponses à vos questions

La pose de prothèses mammaires augmentent-elles le risque de cancer ?

En mars dernier, la Ministre de la Santé a rendu un communiqué suite à la publication d’un avis d’experts associant une forme rare de cancer à la pose d’implants mammaires. Elle a tenu à rassurer les patientes. Très peu de cas ont été recensés en France et aux Etats-Unis (18 cas sur 400 000 porteuses d’implants en France). Les 18 cas recensés sont des lymphomes anaplasiques à grandes cellules. Il s’agit d’une maladie hématologique, c’est-à-dire du sang. Par application du principe de précaution, un courrier a été adressé à l’ensemble des médecins pour surveiller l’apparition de certains symptômes.

De manière générale, la pose de prothèses mammaires n’accroît pas le risque de cancer du sein. Cette maladie touche aussi bien les femmes ayant eu une augmentation mammaire que celle n’en ayant pas eu. C’est pourquoi il est primordial pour les femmes de bien suivre les consignes de dépistage mis en place en France.

Les femmes ayant eu une augmentation mammaire bénéficient-elles d’une surveillance accrue ?

Les femmes ayant des prothèses mammaires ont des consultations de contrôle de manière régulière. Celles-ci ne remplacent pas les consultations de dépistage auxquelles toutes les femmes doivent se rendre à partir de 50 ans. Un examen de palpation est recommandé tous les ans pour les femmes de 25 ans et plus, qu’elles aient ou non des implants mammaires.

Doit-on enlever ses implants mammaires quand un cancer du sein est diagnostiqué ?

Cela n’est pas obligatoire. Il n’existe pas de réponses définies. Cela dépend de chaque cas. Sachez toutefois qu’il est possible d’opérer une tumeur du sein et de réaliser des séances de chimiothérapie et de radiothérapie sans enlever au préalable les implants mammaires.

La reconstruction mammaire suite à un cancer du sein

La chirurgie peut également jouer un rôle positif en cas de cancer du sein, notamment lorsqu’il y a eu mastectomie. En optant pour une reconstruction mammaire, la patiente va se réapproprier son corps, ce qui va avoir un impact psychologique important.

Les différents types de reconstruction mammaire

Il existe deux types de reconstruction mammaire :

  • par implant mammaire : il s’agit de la pose de prothèses mammaires ;
  • par lambeau : il s’agit d’utiliser des tissus prélevés sur d’autres parties du corps.

Quand effectuer cette reconstruction ?

La reconstruction mammaire nécessite généralement deux ou trois opérations qui devront être espacées de 3 à 6 mois. La première va consister à augmenter le volume du sein et les autres a amélioré l’aspect esthétique des seins en les harmonisant et en refaisant le mamelon et l’aréole. La reconstruction peut être soit immédiate, c’est-à-dire pendant l’opération d’ablation, soit différée, notamment si des séances de radiothérapie sont nécessaires.